Les bienfaits du végétal sur les villes


Végétalisons les espaces autrement !

« Il fait chaud ! » « Il fait de plus en plus chaud ! » sont des phrases que nous entendons très souvent en ce moment … En France, les étés deviennent caniculaires. Chaque années le thermomètre prend quelques degrés .. Nous subissons et souffrons de ces canicules ..

Quelles solutions pour nos grandes villes, centres villes et villages qui étouffent sous cette chaleur ?
Partout dans le monde, les villes suffoquent et se mobilisent pour apprendre à vivre autrement avec la chaleur.

Pourquoi cet effet de chaleur dans le milieu urbain



Au fil des années, les villes se sont fortement urbanisées avec la construction de bâtiments et l’enrobage des rues. Les villes se distinguent formellement par leur superficie, les matériaux de construction utilisés, la géométrie des bâtiments et des rues. En effet la forme et l’emplacement des immeubles contribuent à ralentir la circulation de l’air à proximité du soleil.

Le paysage urbain est, la plupart du temps, pavé et sans végétation. Les matériaux de construction sont denses et pour la plupart de couleur noire. Or le noir réfléchit aucune couleur, ce qui signifie qu’il absorbe toutes les longueurs d’ondes de la lumière. Voilà pourquoi les surfaces aux couleurs sombrent absorbent et conservent très bien la chaleur du soleil.

Tous ces facteurs ont un effet sur les échanges d’énergie naturelle au niveau du sol formant ainsi un « îlot de chaleur urbain » ..

Qu’est-ce qu’un ‘îlot de chaleur urbain’ ?



Les îlots de chaleur urbain ont un effet de dôme thermique, créant une sorte de microclimat urbain où les températures sont significativement plus élevées. Ainsi, plus on s’approche du centre de la ville, plus ce dôme est dense et haut, et plus le thermomètre grimpe et forme ainsi par la même occasion des particules fines.


Mais les ilots de chaleur urbain ne sont pas une fin en soi. Sa puissance et ses effets peuvent être gérés en modifiant certaines caractéristiques physiques de nos villes pour ainsi agir sur la qualité de vie en milieu urbain.

 

Quelles solutions apporter ?


 

À notre échelle, nous pouvons agir pour réduire cet effet de chaleur.

Le retour du vert est essentiel en ville mais aussi dans les villages.

 
  • La végétalisation est plus encore l’usage en ville d’espèces ayant un fort impact sur la qualité de l’air sont essentiels. Il faut utiliser des végétaux capables de capturer les particules fines dans les parcs, jardins et rues.
Il suffit de planter par exemple des Alnus glutinosa ‘imperialis’, Eleagnus comutata ‘zeppin’, Liriodendron tulipifera, … Voici une liste non exhaustivede Medioflor : Arbres purifiant l’air de dehors

  • Une couverture végétale plus importante avec intégration d’espaces verts dans des projets d’aménagements
Avec la possibilité de végétaliser les toits ; nous voyons sur Lyon la création de nombreux rooftop, remettre des arbres le longs des boulevards, végétaliser les places de parking (parking gazon), …

  • Penser aux plantes de terrains sec
Avec le changement climatique, les sécheresses et les restrictions d’eau, il est devenu évident qu’une nouvelle approche du jardinage s’impose. Aux Pépinières Imbert nous avons travaillé sur cette problématique et nous vous proposons des végétaux pour terrain sec